↑ Revenir à Articles

Imprimer ce Page

Testeur biofeedback ACMOS7

Lettre du PROFESSEUR LEBARBIER â René NACCACHIAN (JUIN 1987)

Monsieur,

J’ai été sollicité ces derniers mois parvotre société pour utiliser le Testeur Energétique chez mes patients soignés en acupuncture et donner mon opinion sur cet appareil. Depuis une quinzaine d’années fleurissent sur le marché un grand nombre de gadgets, tous plus intéressants et performants les uns que les autres d’après leur publicité, et c’esttoujours avec beaucoup de réserve queje considère ces soi-disant « merveilles ».

En ce qui concerne le Testeur Energétique, nous sommes en présence d’un appareil qui permet de vérifier, après interrogatoire, examen général, consultation des données biologiques, radiologiques, échographique du patient, et de compléter le diagnostic par une démarche très proche de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Il évalue le potentiel énergétique circulant dans chacun des douze méridiens principaux, précisant s’il y a excès ou insuffisance d’énergie dans un méridien principal. Le Testeur donne la réponse très vite. Certes, c’est une approche de l’énergie principalle globale, l’appareil ne permettant pas de préciser si nous sommes en présence d’un excès ou d’une insuffisance d’énergie trophique (Ying), de défense (Wei), psychosomatique (mentale), héréditaire (ancestrale) ou de sang (Xué). L’évaluation du potentiel énergétique englobe toutes les énergies.

Ces dernières années, la photo Kirlian fut, à mon avis, un apport très utile dans le diagnostic de la perturbation énergétique du malade considéré. Mais il y a une technique à respecter, un tour de main à acquérir. Il faut développer les photos des mains et des pieds, savoir les lire et les interpréter. D’un autre côté, les résultats sontvariables d’un appareil à l’autre.

Le Testeur Energétique donne une réponse équivalente quant au potentiel énergétique circulant dans chacun des méridiens, la réponse est immédiate, le résultat s’inscrit sur l’appareil, il suffit de le noter et l’on peut répéter le test à plusieurs reprises. C’est ainsi que le clinicien sera dirigé vers une voie qui de prime abord peut être délaissée, non-mise en évidence par la médecine clinique habituelle.

Le Testeur Energétique qui m’a été confié permet, en quelques minutes, d’obtenir une approche très parallèle au diagnostic basé sur la Médecine Traditionnelle Chinoise comportant l’examen des pouls, de la langue, du teint, du souffle complété par les approches cliniques occidentales.

Le résultat est immédiat, avec une simplicité de geste, un conforttotal du malade, et permetd’orienter la thérapeutique immédiatement.

Je ne vous décrirai pas la technologie de cet appareil basé sur les acquisitions récentes en électronique, je n’en ai pas la compétence. C’est seulement en tant que clinicien omnipraticien que les abords cliniques ont retenu mon attention avec ses possibilités actuelles et futures.

Le procédé consiste à mettre en contact une électrode sur les points Jing Distaux et de lire sur un cadran la valeur E de chaque méridien principal, gradué de 0 à 100.

Un méridien principal, physiologiquement sain, dépendant bien entendu d’un organe normal, également sain, débite une valeur de quelques 40 à 50 unités. Certains patients, surtout chez lesjeunes, ont des valeurs plus élevées, autour de 80 unités, tandis qu’en gériatrie les chiffres oscillent entre 20 et 30, ce qui est physiologique. Le potentiel énergétique d’un sujetjeune est normalement plus élevé que celui du sujet âgé.

Si l’on relève une carence dans un méridien principal, il peut être dû à un organe insuffisant ou à un blocage de la circulation dans ce méridien principal. Il faut rechercher la cause de cette anomalie et savoir si elle est mécanique, accidentelle, traumatique, cicatricielle ou tout simplement pathologique. C’est au médecin d’interpréter les données de l’appareil. De même, il sera utile de dépasser ce diagnostic et de vérifier quelle énergie est en cause.

Ceci est vrai pour toutes les épreuves cliniques en médecine : il faut savoir interpréter le résultat, le rapporter dans un ensemble, sans se précipiter sur un traitement avant de réfléchir.

Utilisé en pratique courante, cet appareil est bénéfique dans nombre de cas cliniques : asthme, bronchite, rhinite, il vérifie l’excès ou l’insuffisance énergétique souvent due à une pathologie d’organe. Par exemple, il va noter le déséquilibre du système nerveux si fréquemment répandu dans l’allergie respiratoire. Le Testeur montre l’intégrité de la circulation énergétique. Il est permis d’affirmer à coup sûr, dans ce cas là que les phénomènes psychiques sont au premier plan. Tonifier les poumons, les bronches ou tout autre organe ne sert à rien. D’un autre côté, dans le cas des bronchites chroniques, le Testeur va montrer un poumon insuffisant mais souvent un rein également insuffisant qui n’apparaît pas au premierabord.

La dermatologie si complexe et si délicate à traiter va permettre avec cet outil, d’éclaircir les cas. Certes, il faut éliminer les dermites infectieuses streptococcique, staphylococcique ou mycosique. Ici, on soigne plus volontiers le dérèglement de l’individu mal inséré dans un monde difficile à appréhender de nos jours.

Soignant beaucoup de sportifs, j’ai eu l’occasion de voir quelques incidents algiques post-traumatiques qui, me semble-t-il, permettent de faire quelques réflexions à propos de l’appareil en question.

En Médecine sportive, nous voyons souvent des blessures du genre élongation, déchirure, tendinite, c’est très fréquent. En médecine Traditionnelle Chinoise, une douleur, quelle qu’elle soit, est une stagnation, un blocage de la circulation énergétique dans une zone donnée. Cette douleur soit spontanée, soit causée par un effort ou un choc traumatique, signe l’arrêt ou le ralentissement de la circulation physiologique de l’énergie, dans une région anatomique traversée par un ou deux méridiens. Le traitementvisera à rétablir la ligne de circulation de cette énergie. Or il arrive très souvent que des patients sportifs soignent rapidement leur algie et dès la disparition de la douleur ne pensent qu’a reprendre l’activité sportive. Si le Testeur – devant la disparition de la douleur – montre que le méridien principal traversant la zone préalablement lésée reste en insuffisance énergétique, on est quasiment certain d’une récidive très rapide de l’algie dès les premiers efforts. Il permet donc d’en avertir le patient, ce qui ouvre la porte à une médecine préventive très utile.

Un cas clinique intéressant est celui vu récemment, celui d’un sujet atteint d’une glomérulo-néphrite sévère : créatinine autour de 100 mg, urée entre lg70 et lg90, les divers traitements étagés sur 2 ans sont mal acceptés par le sujet qui veut essayer l’acupuncture. Mais c’est avec beaucoup de réserve et de prudence que j’ai commencé l’exploration clinique du sujet. Le Testeur montra un méridien principal Maître du Coeur effondré, voisin de 5 unité au lieu de 40 normalement et le méridien principal du Rein, lui, était à 30/40, ce qui n’est pas trop mal pour ce patient qui n’était soigné que pour son rein depuis quelques années. Tous les pouls chinois, par contre, étaient amples, bondissants, tendu durs, ne permettant pas un diagnostic facile; la tension artérielle, autour de 20, se répercutait a tous les niveaux. Le Testeur a permis un diagnostic plus fin et une thérapeutique mieux orientée qui se révéla très bénéfique en fin de compte.

En somme, le Testeur Énergétique, que nous avons eu en main permet un complément de diagnostic, une meilleure orientation clinique, et une thérapeutique plus efficace dans le sens du rétablissement de la perturbation. Nous agissons soit directement sur le méridien principal, soit sur l’organe, si celui-ci est carencé. Certes ce n’est pas miraculeux, mais il permet un meilleur confort du malade qui, après de nombreuses explorations cliniques déjà subies, vient à la Médecine Traditionnelle Chinoise et voit en somme un praticien s’appuyer sur une technologie des plus modernes, confirmant les approches ancestrales déjà utilisée il y a 5000 ans par nos maîtres chinois.

Dr André LEBARBIER

Lien Permanent pour cet article : http://www.apma-bioenergie-acmos.fr/articles/testeur-biofeedback-acmos7/